DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Guatemala bascule à gauche

Vous lisez:

Le Guatemala bascule à gauche

Taille du texte Aa Aa

Le social-démocrate Alvaro Colom a été élu président hier. Cet homme d’affaires, féru de culture maya, devient le premier président de centre-gauche du Guatemala depuis la fin de la guerre civile en 1996. Une guerre qui a provoqué la mort de 250 000 personnes en 36 ans.

Avec près de 6000 assassinats l’an dernier, le Guatemala a l’un des taux de criminalité les plus élevés du monde.

Pour y mettre un terme, le rival de Colom, Otto Perez Molina, prônait le recours à l’armée. Cet ancien général à la retraite préconisait également la peine capitale.

Le Guatemala est un point de passage important du trafic de cocaïne vers les Etats-Unis. Les cartels de la drogue y ont renforcé leurs positions ces dernières années.

La campagne électorale est loin d’avoir été épargnée par les violences. Plus de 50 militants ou candidats aux élections législatives et locales organisées en même temps que la présidentielle, ont été assassinées.