DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La crise s'aggrave au Pakistan après l'appel de Benazir Bhutto à manifester contre l'état d'urgence

Vous lisez:

La crise s'aggrave au Pakistan après l'appel de Benazir Bhutto à manifester contre l'état d'urgence

Taille du texte Aa Aa

La police a dispersé avec des grenades lacrymogènes une manifestation des partisans du Parti du Peuple Pakistanais, la formation de l’ancien premier ministre. Plusieurs personnes ont été arrêtées s’ajoutant aux 1500 autres interpellées depuis samedi. Ces dernières contestent le président Musharraf et sa décision de limoger le président de la Cour suprême.

L’opposition de Benazir Bhutto à l‘état d’urgence instauré il y a 5 jours marque un revirement vis-à-vis du général Musharraf avec lequel elle négociait jusqu’alors un partage du pouvoir. Un ticket Musharraf-Bhutto qui a les faveurs de l’administration Bush alors qu’Islamabad est un allié de premier plan dans sa guerre contre le terrorisme.

Benazir Bhutto a reçu le soutien d’Imran Khan qui est en fuite. L’ancienne gloire du cricket et figure de l’opposition au parlement a appelé le peuple pakistanais à la résistance.

Le gouvernement pakistanais doit annoncer sa décision sur le maintien ou non des législatives en janvier d’ici mercredi prochain. Benazir Bhutto exige aussi du chef de l’Etat qu’il restaure la constitution et qu’il démissionne de son poste de chef des armées.

Malgré l’interdiction de tout rassemblement, l’ancien chef du gouvernement a également appelé à une grande marche mardi prochain entre Lahore, la grande ville de l’est du pays, et Islamabad, la capitale.