DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Argentine: Un mémorial pour les victimes de la dictature

Vous lisez:

Argentine: Un mémorial pour les victimes de la dictature

Taille du texte Aa Aa

C’est le plus grand mémorial d’Amérique Latine. Le président Kirchner et sa femme Cristina, qui lui succèdera le mois prochain à la tête du pays, ont inauguré mercredi à Buenos Aires un espace de 14 hectares dédié aux victimes de la dictature militaire. Le long du fleuve Rio de La Plata, un mur de granite sur lequel sont inscrits les noms de 9000 victimes. Nora Cortinas des Mères de la Place de Mai: “Mettre leurs noms sur cet espace a pour objectif de montrer qu’un acte criminel a été commis dans ce fleuve, on y jettait les gens vivants pour les faire disparaître.”

Cristina Fernandez a assuré qu’elle continuerait le combat de son mari pour réhabiliter les victimes de la dictature militaire. Estella de Carlotto des Mères de la Place de Mai: “C’est un jour de joie et de triomphe, le triomphe de la mémoire sur ceux qui nous ont fait perdre la nôtre. C’est le triomphe de ceux qui sont encore là et ceux qui ont disparus.”

Entre 1976 et 1983, la “Sale guerre” comme on l’appelle en Argentine, a fait officiellement 13.000 morts parmi les opposants de la dictature. Mais les organisations des droits de l’Homme évoquent un bilan de près de 30.000 victimes.