DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Etat d'urgence en Géorgie

Vous lisez:

Etat d'urgence en Géorgie

Taille du texte Aa Aa

Les forces de l’ordre se sont déployées un peu partout cette nuit à Tbilissi la capitale de la Géorgie. Conséquence de l‘état d’urgence de 15 jours décrété quelques heures auparavant par le président Mikheil Saakhachvili. Il compte ainsi mettre un terme aux manifestations qui se succèdent depuis une semaine pour réclamer sa démission. Dans un discours télévisé à la nation le chef d‘état a accusé des hauts responsables des services spéciaux russes d‘être impliqués dans ces troubles. Trois membres de l’ambassade seront d’ailleurs expulsés. De quoi exacerber des tensions déjà existantes entre les deux nations.

L’Etat d’urgence décrété limite les rassemblements et réunions, et restreint l’information. Seule la télévision d‘état continuera à fonctionner. La chaine d’opposition Imedi a été fermée hier par les forces de l’ordre.

Le mouvement de contestation contre le Président Saakhachvili a pris forme après l’arrestation fin septembre de l’ex-ministre de la défense Irakli Okrouachvili qui accusait le président d’avoir planifié le meurtre de personnalités. Les manifestants étaient entre 7 et 15 000 à descendre dans la rue ces derniers jours, jusqu‘à leur violente dispersion par la police hier. Plus d’une centaine de personnes ont été hospitalisées suite aux affrontements.