DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Géorgie s'enfonce un peu plus dans la nuit

Vous lisez:

La Géorgie s'enfonce un peu plus dans la nuit

Taille du texte Aa Aa

Depuis l’instauration de l‘état d’urgence mercredi soir, les militaires sont partout. Pendant 15 jours, les manifestations et les rassemblements seront restreints, l’information suspendue. Ainsi en a décidé le président Mikhail Saakachvili en réaction à un mouvement de protestation qui dure depuis sept jours maintenant.

Devant la télévision d’Etat, seul média encore autorisé à émettre, le dirigeant parle de tentative de coup d’Etat et accuse la Russie d’alimenter les troubles. Résultat: Tbilissi a rappelé son ambassadeur à Moscou et expulsé trois diplomates russes. La Russie elle parle de provocation, dénonce une hystérie anti-russe et promet une réponse appropriée. La réponse de Tbilissi face aux protestataires se passe elle de commentaire…

Ce recours à la force a fait près de 200 blessés. L’opposition qui réclame la tête du président et des législatives anticipées dénonce la dérive autoritaire du régime. Mikhail Saakchavili, porté au pouvoir par la Révolution de la rose en 2003, n’entend pas déposer les armes.