DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Haye: Vojislav Seselj ne reconnaît pas le TPI

Vous lisez:

La Haye: Vojislav Seselj ne reconnaît pas le TPI

Taille du texte Aa Aa

Une cour illégale et illégitime: c’est ainsi que l’ultranationaliste serbe Vojislav Seselj qualifie le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie qui le juge depuis mercredi. Le dirigeant du Parti radical serbe réfute par ailleurs les accusations portées contre lui et parle de mensonges. Vojislav Seselj, 53 ans, doit répondre de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre commis entre 1991 et 1993. Il est accusé d’avoir cherché à créer une grande Serbie via une purification ethnique en Bosnie, Croatie et Serbie. L’homme qui s’est constitué prisonnier à la Haye en 2003 a toujours plaidé non-coupable. Comme Slobodan Milosevic, il accuse le TPI d‘être anti-serbe et estime que le tribunal a falsifié l’histoire de la Serbie.