DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Tuusula mettra une éternité à panser ses plaies"

Vous lisez:

"Tuusula mettra une éternité à panser ses plaies"

Taille du texte Aa Aa

Ces mots sont ceux du maire de la commune finlandaise, frappée par la tuerie de mercredi. A Helsinki, une cérémonie en mémoire des victimes a été organisée, en présence de la présidente Tarja Halonen, et à 18h ce jeudi soir, les Finlandais étaient invités à allumer une bougie sur leur fenêtre.

Pas de deuil officiel, mais les drapeaux sont en berne dans tout le pays. Un pays abasourdi, après la tuerie de la veille. Un élève de 18 ans a abattu 8 personnes dans son lycée. Sur ces photos présentées par la police, les traces du massacre. Le meurtrier a tiré 69 balles, il en avait encore plus de 300 sur lui. Pekka-Eric Auvinen, admirateur de Hitler et Staline, voulait “éradiquer les ratés de la race humaine”. Il a tué la directrice, l’infirmière, une étudiante et 5 autres camarades de classe avant de se suicider.

Il a aussi essayé d’incendier le bâtiment. Tout avait été annoncé dans cette vidéo postée par le meurtrier sur Youtube. Aujourd’hui la plateforme reconnait qu’elle ne peut pas tout contrôler, les 89 vidéos postées par Pekka-Eric Auvinen sont désormais inaccessibles.

Le jeune Finlandais, décrit comme un garçon brillant, dépressif et tête de turc de certains lycéens, possédait depuis moins de 3 semaines une licence pour son pistolet.