DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Géorgie : Le président cède-t-il à la pression internationale ?

Vous lisez:

Géorgie : Le président cède-t-il à la pression internationale ?

Taille du texte Aa Aa

Mikheïl Saakashvili a annoncé ce vendredi la tenue d‘élections présidentielles anticipées. Le scrutin aura lieu le 5 janvier. Une victoire pour l’opposition qui manifeste depuis une semaine, réclamant la démission du chef de l’Etat. Des manifestations violemment réprimées par la police. L’Etat d’urgence a été instauré mercredi. Interdiction de se rassembler et censure sont de mise en Géorgie. Tbilissi accuse en outre les services secrets russes d‘être impliqués dans les débordements. Réponse du chef de la diplomatie russe, Mikhaïl Kamynin : “Les déclarations des autorités géorgiennes concernant les présumées interférences de la Russie dans les affaires internes de la Géorgie ne sont pas réalistes. Les autorités géorgiennes essaient simplement de couvrir leur incompétence à résoudre leurs propres problèmes.”

Moscou a annoncé ce jeudi l’expulsion de trois diplomates géorgiens en représailles à une mesure similaire de Tbilissi. De son côté la communauté internationale appelle le président géorgien à lever l’Etat d’urgence.