DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La droite au pouvoir remporte les législatives au Danemark

Vous lisez:

La droite au pouvoir remporte les législatives au Danemark

Taille du texte Aa Aa

Quatre ans de plus… Sous les cris de ses militants survoltés, Anders Fogh Rasmussen a savouré sa victoire. Fort d’un bilan économique sans précédent, le gouvernement libéral-conservateur danois a remporté comme prévu les élections législatives anticipées. Un troisième mandat dont le premier ministre a mis en avant le caractère exceptionnel. C’est une victoire historique car pour la première fois le parti libéral gagne trois élections de suite et demeure pour la troisième fois aussi le premier parti du pays a-t-il lancé devant ses partisans survoltés. C’est historique pour le Danemark, et pour le parti.

Une victoire pourtant contrastée. Le bloc de centre droit au pouvoir depuis 2001 perd plusieurs sièges. En totalisant 90 mandats contre 94 en 2005, il ne conserve que de justesse la majorité absolue et devra toujours dépendre d’une extrême droite renforcée, puisqu’avec 25 sièges le PPD s’impose comme la troisième force du parlement. Créditée de 81 élus, L’opposition sociale démocrate, elle a donc perdu son pari…

Sa présidente Helle Thorning-Schmidt, a reconnu immédiatement sa défaite. a la tête d’un bloc de quatre partis d’opposition, elle avait campagne pour défendre l’Etat-providence.

Moins spectaculaire que prévu, l’entrée au Parlement de Nouvelle l’Alliance . Le parti de centre droit de Naser Khader espérait faire diminuer l’influence de l’extrême droite sur la politique du gouvernement. Les deux formations ont des prérogatives diamétralement opposées, notamment en matière d’immigration. Elles pourraient se retrouver au sein de la même coalition, ce qui risque de créer une source d’instabilité pour le bloc au pouvoir.