DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mercredi noir dans les transports français

Vous lisez:

Mercredi noir dans les transports français

Taille du texte Aa Aa

C’est une journée noire qui s’annonce aujourd’hui dans les transports en commun français, touchés par une grève nationale contre la réforme des régimes spéciaux de retraite… Mais les négociations ont commencé, et de part et d’autre, on affiche sa bonne volonté.

En effet, Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT, s’est dit pour la première fois prêt à abandonner l’exigence d’une négociation globale sur tous les régimes spéciaux : “Nous ne voulons pas laisser croire aux grévistes que seules les directions d’entreprise sont habilitées à négocier sur des dispositions concernant leur retraite. Nous proposons donc des négociations régime spécial par régime spécial, toujours dans un cadre tripartite”.

Une autre fédération de syndicats, l’UNSA, se dit prête à discuter également.

Alain Olive, son secrétaire général : “Donnons des perspectives à la négociation et je pense qu‘à partir de ce moment-là il y aura certainement des compromis possibles en termes de débouchés sur un sujet qui est extrêmement difficile, extrêmement compliqué, raison de plus pour négocier”.

Le président français Nicolas Sarkozy, qui a dit souhaiter une sortie de crise rapide, a reçu dans la soirée les patrons des grandes entreprises publiques concernées par la grève, et dès ce matin tous les syndicats ont rendez-vous au ministère du Travail.