DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèves : L'épreuve de force se poursuit en Allemagne

Vous lisez:

Grèves : L'épreuve de force se poursuit en Allemagne

Taille du texte Aa Aa

Après le fret, la grève des cheminots affecte aussi depuis jeudi le trafic passager. Les voyageurs et les marchandises vont devoir patienter jusqu‘à samedi, date théorique de la reprise du travail. Mais cette grève pourrait durer jusqu‘à Noël. C’est en tout cas la menace des conducteurs de trains si la Deutsche Bahn, la compagnie nationale des chemins fers, ne fait pas de nouvelle offre d’ici lundi. Le syndicat des cheminots allemands affirme qu’ils sont sous-payés par rapport à leurs collègues européens. Mais l’augmentation salariale qu’il réclame a été refusée par l’entreprise publique.

Ce bras de fer commence à avoir de graves répercussions. La seule grève du fret coûterait 50 millions d’euros par jour à l‘économie allemande. Et les transporteurs privés sont dans l’incapacité d’absorber les transports de marchandises de la compagnie publique.

Du côté des voyageurs, la grogne se fait sentir. Sur les grandes lignes, seuls deux tiers des trains circulent. “C’est tout simplement de l’insolence. Qu’un petit groupe de conducteurs de trains immobilise tout un pays, c’est incompréhensible !”, s’insurge un usager.

La Deutsche Bahn réclame 5 millions d’euros de dommages et intérêts au syndicat pour les grèves de cet été : une initiative qui ne va pas faire baisser la tension.