DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Elections législatives au Kosovo

Vous lisez:

Elections législatives au Kosovo

Taille du texte Aa Aa

Un millions et demi de kosovars sont appelés aux urnes aujourd’hui. Ils votent pour les législatives et les municipales.
Les électeurs attendent une chose par dessus tout du futur parlement de la province : qu’il déclare l’indépendance. Sur ce point les deux principaux leaders politiques sont d’accord. L’ancien chef de la guerilla séparatiste Haschim Thaci comme l’actuel président Fatmir Sejdiu veulent qu’une décision soit prise lors du cycle de négociation qui s’achève le 10 décembre. Ils comptent le cas échéant déclarer unilatéralement l’indépendance, en espérant le soutien des Etats-Unis et de l’Union Européenne.

Le Parti Démocratique du Kosovo d’Haschim Thaci et la Ligue Démocratique du Kosovo de Fatmir Sejdiu se disputent les 100 sièges albanais du parlement. Les derniers sondages ne montraient pas de majorité franche pour l’un ou l’autre. Les 20 siéges restants sont réservés aux minorités, serbe et non-albanaise. Et justement du côté des Serbes la tension est palpable. A l’image des autorités de Belgrade ils ne veulent pas entendre parler de l’indépendance du Kosovo. Ils boycottent les élections. “Selon moi, dit cet habitant de Mitrovica, le Kosovo n’est pas un Etat, alors ces élections n’existent pas pour moi. Le Kosovo est une partie de la Serbie, et je ne voterai jamais à leurs élections.”

Pour prévenir tout incident lors de cette journée électorale, des mesures de sécurité ont été prises. Les quelques 16 000 soldats de la force de l’Otan stationnée au Kosovo ont reçu du renfort.