DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Plus que 21 jours pour négocier le futur statut du Kosovo

Vous lisez:

Plus que 21 jours pour négocier le futur statut du Kosovo

Taille du texte Aa Aa

L‘échéance se rapproche à grand pas pour Pristina. Les ministres européens des Affaires étrangères se sont réunis à Bruxelles pour des discussions avec Wolfgang Ischinger, l’européen qui préside la troïka Union Européenne/Russie/Etats-Unis. Cette dernière mène depuis août des négociations avec les Serbes et les Albanais du Kosovo.

L’Union européenne veut négocier les conditions de la proclamation d’indépendance de la province serbe administrée par les Nations Unies depuis 1998-99 comme l’explique Frank-Walter Steinmeier :
“Nous tirerons les conséquences à la fin du mandat des négociations le 10 décembre. Mais je peux vous assurer qu’entre nous, les ministres européens des affaires étrangères et aussi au sein du gouvernement allemand, nous sommes non seulement en train d’y réfléchir mais également en train de nous y préparer”.

La Serbie soutenue par Moscou s’oppose à toute idée d’indépendance du Kosovo qu’elle considère comme le berceau du peuple serbe. Son vice-premier ministre exige que les kosovares albanais fassent des propositions acceptables par tous : “Nous sommes la partie qui a été la plus souple, la plus innovante et la plus constructive. Et maintenant, nous attendons que l’Union européenne et la troïka demandent la même chose aux Kosovares albanais qui n’ont fait jusqu‘à maintenant aucune offre dans le processus de négociations”.

Mais le temps presse, Hashim Thaci, l’ex-guerillero séparatiste a réaffirmé qu’il déclarerait l’indépendance du Kosovo très rapidement après sa victoire aux élections de ce week-end.