DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vladimir Poutine sur la voie du maintien au pouvoir sans la présidence

Vous lisez:

Vladimir Poutine sur la voie du maintien au pouvoir sans la présidence

Taille du texte Aa Aa

“Moscou vote pour Poutine”. Une affiche géante, bien placée, à l’image de la machine politique qui orchestre le maintien au pouvoir de Vladimir Poutine après mars. Le mois dernier le président russe a été placé en tête de liste de Russie-Unie pour les législatives. Dans le même temps un mouvement de soutien issu de la société civile a vu le jour.

Pavel Astakhov un des leaders de ce mouvement de soutien :

“Pourquoi Poutine est si bien ? Il est bon parce que pendant ces huit années au pouvoir, il a dirigé le pays de façon à le protéger contre le pillage, la dispersion et l’humiliation. C’est grâce à lui seul, alors il peut être considéré comme un bon président. Je pense que nous devons lui être reconnaisants”.

Le Kremlin a démenti avoir un quelconque rapport avec le mouvement populaire qui demande à Vladimir Poutine de rester le leader national. Il faut dire que le président russe, peu avare en images, est crédité de 70% d’opinion favorable. Mais pour l’opposition, qui a du mal à faire relayer sa parole, les manifestations sont en réalité bien peu spontanées, orchestrées dans l’ombre par les autorités, les gouverneurs des régions. Elles ont disposé d’un relais médiatique fort.

“Nous sommes une belle nation, nous avons appris beaucoup, compris beaucoup grâce au fait qu’un homme responsable tient la barre et est capable de diriger le pays”.

Les analystes occidentaux sont persuadés que Vladimir Poutine ne changera pas la Constitution pour lui permettre de rester président pour un troisième mandat consécutif. Mais ils sont sûrs également que son retrait de la politique n’est pas non plus à l’ordre du jour.

“Je pense que le président Poutine, comme il l’a répété à plusieurs reprises, se prépare à quitter son poste après deux mandats consécutifs. Il y retournera peut être dans le futur, et il fera ce qu’il peut en tout cas pour préparer les conditions de son retour à ce même poste de président”.

Dans les rues on entend tout de même des voix divergentes sur Vladimir Poutine. Cette femme âgée explique ainsi que la vie de retraité ne s’est pas améliorée :

“Il n’a pratiquement pas eu d’amélioration des pensions, juste des paroles. Poutine a dit que les pensions allaient être augmentées de 350 roubles, mais ici à Tver, elles ont été seulement revalorisées de 140 roubles”.

Même s’il ne peut pas rester président après mars, il est certain que Vladimir Poutine est déterminé à rester au pouvoir, d’une façon ou d’une autre.