DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le dollar faible menace Airbus - assure Thomas Enders

Vous lisez:

Le dollar faible menace Airbus - assure Thomas Enders

Taille du texte Aa Aa

Airbus s’enfonce dans une nouvelle crise. Le président de l’avionneur européen Thomas Enders a affirmé à Hambourg que le business model de la compagnie devait être être entièrement revu. “Le taux de change du dollar a dépassé le seuil de la douleur” a expliqué Enders. Pour faire face à cette perte de rentabilité, Airbus va devoir encore plus se serrer la ceinture en baissant les coûts de construction.

L’avionneur a pourtant déjà engagé dans le cadre de son plan de restructuration Power 8 un programme de réduction des coûts passant par la suppression de 10.000 emplois. Les salariés sont très inquiets de ces dernières déclarations. Pour Thomas Enders, il est certain que la faiblesse du dollar par rapport à l’euro favorise le concurrent américain Boeing. L’euro a dépassé mardi le seuil des 1$48 et s’approche à grande vitesse du seuil de 1$50. Or Airbus produit en Europe des avions vendus en dollar, ce qui entraîne une perte de change considérable. Une crise néanmoins paradoxale puisque le carnet de commande d’Airbus n’a jamais été aussi plein.