DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le projet Galileo sera financé grâce aux céréales

Vous lisez:

Le projet Galileo sera financé grâce aux céréales

Taille du texte Aa Aa

Les pays de l’Union européenne sont parvenus hier soir à un accord qui fait sauter un obstacle majeur pour le GPS européen, miné par les retards. En juin dernier, la décision était prise : l’industrie privée ne financerait pas la future constellation de 30 satellites. Il fallait donc inventer une solution pour trouver les 2,4 milliards manquants. Mais quel rapport avec les céréales ? Et bien cette somme sera puisée dans les fonds non utilisés en 2007 de la politique agricole commune… grâce à la bonne tenue des cours mondiaux de la céréale.

En réalité, comme le précise le porte-parole de la présidence portugaise de l’Union, 1,6 milliard viendront de l’agriculture, les 800 millions restants de programmes de recherches moins importants, qui n’ont pas vu le jour.

Pourtant, ce montage financier n’a pas fait l’unanimité. L’Allemagne a voté contre, alors les ministres du Budget ont bien précisé que cette manipulation est exceptionnelle, et ne se reproduira pas.

Galileo vise à affranchir les Européens de leur dépendance à l‘égard du système américain GPS. Il promet une précision de localisation au mètre près, contre parfois une dizaine de mètres pour le GPS, et doit être opérationnel à la fin 2012.