DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une réforme scolaire jette les parents dans la rue en Belgique

Vous lisez:

Une réforme scolaire jette les parents dans la rue en Belgique

Taille du texte Aa Aa

Une file d’attente de plus de cinquante mètres devant une école en Belgique. Scène inédite que l’on retrouve ce soir devant une dizaine d‘établissements bruxellois.

Explication : En Belgique, certaines écoles francophones se sont vues reprocher d’user de discrimination pour l’inscription des élèves. Désormais pour le collège, c’est donc “premier arrivé, premier inscrit”.

“C’est l‘égalité pour tout le monde. Le premier est le premier et il n’y a pas d’autre pouvoir. C’est ça”, déclare un père qui fait la queue.

Mais cette nuit à Bruxelles, la température pourrait bien tomber à zéro degré, et si les vêtements de ski et les couvertures sont de sortie, tout le monde n’a pas les moyens physiques d’attendre toute une nuit dans le froid.

“L’idée à la base au niveau de la discrimination, elle est bonne. Le problème c’est qu’il y a une discrimination qui se fait physiquement, estime cet autre père de famille. Les personnes qui ne seront pas en état physique de faire la file comme nous, seront discriminées elles aussi”.

La réforme fait déjà polémique en Belgique, et certains petits malins ont trouvé un moyen d’en profiter : moyennant quinze euros de l’heure, des étudiants acceptent de faire la queue à votre place.