DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : la grêve dans les transports paralyse le pays

Vous lisez:

Italie : la grêve dans les transports paralyse le pays

Taille du texte Aa Aa

Les Italiens sont impatients d‘être en week-end. Plus impatients que d’habitude car la grêve nationale organisée ce vendredi dans les transports a semé le chaos. Trains, bus, métros, bateaux, avions, au total quatorze secteurs des transports étaient paralysés, jusqu’aux pompes funèbres. Du jamais vu depuis un quart de siècle. Les syndicats estiment que le budget 2008, qui doit être bientôt voté, ne prévoit pas assez de ressources pour le secteur.

“On fait la grêve contre la loi budgétaire qui ne prévoit pas assez de budget pour nous. Nous sommes unis, enfin je crois. Je pense que les gens nous soutiennent, enfin j’espère”, commente un conducteur de bus.

Unis, oui, puisque la grêve a été suivie à 80%. Soutenus, pas forcément. Comme souvent, certains usagers pestent contre les grévistes.

“On attend. En espérant qu’un bus passe, mais malheurseuement la grève a commencé plus tôt, mais qu’est-ce qu’on peut faire ?, déplore une usagère.

“Ils ont dit que ça commencerait à 9h, alors pourquoi ont-ils commencé à 8h30, ce n’est pas juste”, se plaint une autre.

Malgré les horaires aménagés pour assurer un service minimum aux heures de pointe, c’est le chaos qui a régné à travers le pays, avec notamment de fortes perturbations sur les axes routiers.

Dans le ciel en revanche, moins d’avions que d’habitude. Egalement affectée par ce débrayage, la compagnie aérienne nationale Alitalia a annulé pas moins de 350 vols à Rome et à Milan.