DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Législatives russes : l'opposant Garry Kasparov accuse le Kremlin de verrouiller le scrutin

Vous lisez:

Législatives russes : l'opposant Garry Kasparov accuse le Kremlin de verrouiller le scrutin

Taille du texte Aa Aa

Libéré à deux jours des élections législatives russes, le principal opposant à Vladimir Poutine Garry Kasparov a de nouveau accusé le Kremlin de verrouiller le scrutin, lors d’une rencontre avec son ancien adversaire aux échecs, Anatoli Karpov. Rencontre organisée dans une radio de Moscou : “Notre Russie réunit les forces qui sont contre l’anti-démocratie du pouvoir, a-t-il lancé. Aujourd’hui, à peu près dix organisations politiques, toutes différentes, de droite ou de gauche, sont rejetées du processus politique”.

Garry Kasparov et avait été interpellé avec 200 autres personnes et incarcéré cinq jours pour avoir participé à une manifestation interdite par les autorités russes.

De son côté, Vladimir Poutine, tête de liste du parti au pouvoir Russie Unie, s’est exprimé à la télévision, hier, avec un message on ne peut plus clair : votez pour Russie Unie, ne choisissez pas le retour à l’humiliation, allusion aux libéraux au pouvoir en Russie dans les années 90 sous la présidence de Boris Eltsine.

A l’avant-veille du scrutin, les sondages prédisent une écrasante victoire de Russie Unie, avec entre 60 et 70% des suffrages selon les instituts. Outre la formation de Vladimir Poutine, seuls le parti communiste et le parti démocrate-libéral sont crédités d’un score suffisant, au moins 7%, pour obtenir des sièges à la Douma, chambre basse du parlement.