DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Promesses non tenues au Darfour et craintes de nouvelles violences dans cette région du Soudan

Vous lisez:

Promesses non tenues au Darfour et craintes de nouvelles violences dans cette région du Soudan

Taille du texte Aa Aa

Martin Luther Agwai, le commandant de la Minuad, la force hybride Onu-Union Africaine a déploré que seul un tiers des effectifs de cette force de maintien de la paix serait prête à temps dans le meilleur des cas. A temps, c’est-à dire, d’ici au 1er janvier. “Si vous considérez que ces 6000 à 9.000 hommes devront accomplir la tâche assignée à 26.000 hommes au moins, a déclaré hier le commandant de la Minuad, vous verrez à quel point cette tâche est herculéenne.

“Si nous voulons voir la fin de la souffrance au Darfour, alors, tous, les amis du gouvernement et le peuple du Soudan, deraient être capable de voir qu’il s’agit de leur défi à relever.”

Le général Agwai craint que le Darfour ne s’enfonce dans une nouvelle spirale de violences si la Minuad ne se déploie pas. La mise en place de cette force se heurte à de nombreux obstacles. Le gouvernement soudanais pose des restrictions. Il a par exemple refusé la présence dans cette force hybride de soldats des pays scandinaves, de Thaïlande et du Népal.