DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un hommage solennel au garde civil assassiné en France

Vous lisez:

Un hommage solennel au garde civil assassiné en France

Taille du texte Aa Aa

Une fois n’est pas coutume, la classe politique espagnole s’unit face à l’organisation séparatiste de basque. Tous les dirigeants espagnols ont assisté ce dimanche aux funérailles de ce garde civil tué la veille à Capbreton. Il avait 24 ans. Sa famille est effondrée. L’autre garde civil touché grièvement à la tête se trouve dans un état apparent de mort cérébrale.

Les deux agents espagnols sortaient d’un café à Capbreton dans le sud ouest de la France lorsqu’ils ont été la cible des tirs des membres présumés de l’ETA, deux hommes et une femme. Ils effectuaient une mission de renseignement dans le cadre d’une opération habituelle de coopération avec la police française.

Depuis le début des attentats meurtriers en 1968, près de 200 gardes civils ont été tués par l’ETA. Selon Madrid, la police française menant l’enquête a découvert 300 grammes de chlorate, dans une voiture utilisée dans leur fuite par les meurtriers présumés. Le chlorate peut servir à la fabrication d’explosifs.