DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Soudan : l'institutrice britannique graciée et libérée

Vous lisez:

Soudan : l'institutrice britannique graciée et libérée

Taille du texte Aa Aa

L’enseignante britannique emprisonnée au Soudan pour atteinte à l’islam a été graciée et libérée. Gillian Gibbons avait été condamnée jeudi à 15 jours de prison pour avoir laisser ses élèves, âgés de 6 à 7 ans, donner le nom de Mohamed, le nom du prophète, à un ours en peluche. Sa mesure de grâce a été obtenue grâce à la médiation de deux parlementaires britanniques musulmans. Arrivés samedi à Khartoum, ces membres de la chambre des Lords ont pu rencontrer ce lundi le président soudanais Omar el-Béchir. Pour obtenir son pardon, l’institutrice a rédigé une lettre d’excuses expliquant qu’elle avait le plus grand respect pour l’Islam. Quelques extrémistes ont manifesté devant l’ambassade britannique de la capitale, mais de nombreux Soudanais ont jugé qu’il s’agissait d’une erreur innocente et pardonnable.