DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ingrid Betancourt, symbole de tous les otages de Colombie


monde

Ingrid Betancourt, symbole de tous les otages de Colombie

Juillet 2002: sur une vidéo, Ingrid Betancourt s’adresse pour la première fois à sa famille depuis son enlèvement par les FARC, le 23 février.
La franco-colombienne prononce quelques mots de remerciements pour la France.

C’est surtout par la mobilisation pour sa libération en France et la médiatisation autour de son enlèvement qu’Ingrid Betancourt est devenue au fil de ces dernières années le symbole des otages en Colombie, un drame qui touche des milliers de familles dans ce pays.

A une heure du matin, les stations de radio de Bogota diffusent les messages de soutien des proches des otages. A cette heure là, il y a plus de chance qu’ils puissent les capter dans la jungle. Des mots qui servent à maintenir l’espoir, le lien avec un père, un époux, un fils. En une seule année en Colombie il y a plus d’enlèvements que dans le reste du monde. Pour la guérilla, cette pratique est un moyen de pression politique, elle a aussi des fins économiques et ses effets sont dévastateurs pour les victimes.

Le journaliste Guillermo Cortes est passé par là. Enlevé en janvier 2000, il a passé 8 mois dans la jungle : “Si, à la perte de la liberté, on ajoute le fait de se sentir soi-même un objet, une monnaie d‘échange, une marchandisse, alors c’est encore plus humiliant” dit-il.

Les enlèvements n‘épargnent désormais aucune catégorie de la population. Pour preuve, l’histoire de ce petit garçon de 5 ans enlevé dans une crêche à Cucuta il y a six mois par les FARC. Sa gardienne, une guerrillera attendrie, a marché 24 heures avec l’enfant dans ses bras pour qu’il puisse retrouver la liberté et ses parents.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La justice philippine condamne 14 rebelles présumés à la perpétuité pour enlèvement et meurtre