DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le scandale enfle autour des vidéos d'interrogatoires détruites par la CIA

Vous lisez:

Le scandale enfle autour des vidéos d'interrogatoires détruites par la CIA

Taille du texte Aa Aa

Les faits se sont déroulés en 2005 et concernaient des détenus membres présumés d’Al Qaida. Le soupçon du recours à la torture par les services secrets américains est dans tous les esprits. Les critiques pleuvent. En première ligne, la Maison Blanche botte en touche.

Sa porte-parole Dana Perino a expliqué que le président Bush ne se souvenait pas avoir été avisé de l’existence de ces vidéos ou de leur destruction. Le directeur de la CIA a expliqué que les enregistrements avaient été détruits dans le but de protéger les agents contre d‘éventuelles représailles. Une explication loin de convaincre les élus démocrates.

Selon le sénateur du Michigan, Carl Levin, “C’est une excuse pathétique (…) On peut protéger l’identité des agents mais on ne peut pas détruire des documents pertinent pour une enquête.” Les Parlementaires démocrates réclament avec force l’ouverture d’une enquête approfondie.

Amnesty International dénonce ce qu’elle appelle “une obstruction à la justice et une dissimulation de preuves”. L’associaton ajoute que selon de nombreux témoignages, les prisonniers de la CIA ont été soumis à des techniques d’interrogatoire qui s’apparentent à de la torture.