DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sommet UE-Afrique : repartir sur un pied d'égalité

Vous lisez:

Sommet UE-Afrique : repartir sur un pied d'égalité

Taille du texte Aa Aa

Européens et Africains en sommet pour enfin parler d‘égal à égal… Sept ans après le sommet du Caire, près de 70 chefs d’Etat et de gouvernement sont réunis à Lisbonne, pour tourner la page de la décolonisation en lançant un nouveau partenariat.
Le Premier ministre portugais et président en exercice de l’union européenne, José Socrates, a essayé de dénouer les tensions perceptibles à l’ouverture de ce sommet UE-Afrique : “Si l’idée de ce sommet était basée sur l’intention de faire face aux peurs et aux scepticismes, il est surtout vrai qu’il va générer une dynamique de rencontre entre nos deux continents”
José Socrates a promis une discussion franche et sans tabous. Mais les africains pourraient avoir du mal à tourner la page. Le président du Ghana et également président en exercice de l’Union africaine John Kufuor a fait référence dans son discours d’ouverture à la traite des esclaves, à la colonisation et à l’apartheid : “Durant 500 ans, les rapports entre nos continents n’ont pas été une relation heureuse, et c’est pour corriger cette injustice et cette inhumanité qu’une nouvelle relation doit se nouer entre l’Afrique et l’Union européenne”.

Demain doit être adoptée une “stratégie conjointe” entre l’Union européenne et l’Afrique ainsi qu’un plan d’action définissant huit partenariats prioritaires à mettre en oeuvre dans les trois ans, avant le prochain sommet, prévu en 2010 en Afrique.