DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les publicités agressives et mensongères, dans le collimateur de la nouvelle directive de la Commission européenne

Vous lisez:

Les publicités agressives et mensongères, dans le collimateur de la nouvelle directive de la Commission européenne

Taille du texte Aa Aa

A l’approche des fêtes de Noël, des millions d’européens se précipitent dans les centres commerciaux ou se connectent à Internet pour acheter des cadeaux pour leurs proches. Quelques un d’entre eux seront confrontés à des publicités mensongères, un marketing agressif et d’autres procédés de vente peu recommandables. Mais depuis mercredi, la directive de la Commission européenne sur les pratiques commerciales douteuses est entrée en vigueur.
“La nouvelle directive, affirme le directeur du bureau de la protection des consommateurs en Grande Bretagne, et la loi qui en découle en Grande Bretagne nous donne de nouveaux pouvoirs
d’inspection , de tests d’achat pour une plus grande possibilité de stopper des pratiques qui vont à l’encontre du consommateur et contre l‘éthique professionnelle”.
Cette directive de la commission entre en application au moment ou l’exécutif européen s’aperçoit de la multiplication des pratiques commerciales agressives voir malhonnêtes.
“Je ne veux pas voir des consommateurs victimes de tromperies en Europe, affirme Meglena Kuneva, la commissaire européenne à la consommation. Ils devraient être protégés de façon égalitaire car la confiance, c’est la monnaie d’une économie moderne”.
La liste des tromperies est large : par exemple la vente de dispositifs de sécurité accompagnés d’arguments faux comme l’obligation d’achat ou bien encore les services proposés sur internet, présentés comme gratuit et qui souvent sont délivrés avec une facture.