DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Opération commando de Greenpeace pour dénoncer la surpêche en Europe

Vous lisez:

Opération commando de Greenpeace pour dénoncer la surpêche en Europe

Taille du texte Aa Aa

L’entrée du Conseil européen à Bruxelles bloquée par un mur de parpaings… Comme à son habitude, Greenpeace a mené une opération coup de poing orchestrée au millimètre. Au petit matin, 200 activistes de l’organisation écologiste ont fermé tous les accès au bâtiment où les ministres européens de l’Agriculture et de la Pêche se réunissent en ce début de semaine. Les explications de cette militante :

“La crise des océans est très aigüe. Et nous avions vraiment besoin d’envoyer un message fort aux ministres en charge de la Pêche leur signifiant leur incompétence. Nous voudrions voir les ministres de l’Environnement prendre ce dossier sous leur responsabilité pour protéger les océans parce que cette protection est une de leurs grandes priorités, alors que les ministres de la Pêche se soucient surtout des profits économiques.”

Les forces de l’ordre, prises de court, sont intervenues après coup et ont interpelé la plupart des manifestants. Comme chaque année à cette époque, les ministres de l’Agriculture et de la Pêche se retrouvent pour se répartir les quotas de pêche, cette fois pour l’année 2008. Or certaines espèces comme l’anchois, le cabillaud et le thon rouge, sont menacées d’extinction, leurs stocks étant au plus bas.