DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tragédie en RDC

Vous lisez:

Tragédie en RDC

Taille du texte Aa Aa

‘‘La province du Nord-Kivu en République démocratique du Congo vit une tragédie humanitaire.’‘ C’est le cri lancé ce dimanche par le Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés. Son patron, le Portugais Antonio Guterres a passé deux jours dans les camps de déplacés et écouté des récits effrayants. Les combats entre armée et insurgés hutus et tutsis dans cette province ont chassé un habitant sur 6. Une situation qu’il juge intolérable. “Quand 800.000 personnes sont déplacés dans le Nord-Kivu sur une population de 5 millions, on peut comprendre que nous faisons face à un drame humanitaire très grave.”

Le Nord-Kivu est depuis des années un foyer de rébellions qui a plongé le pays dans la guerre à deux reprises. Selon l’ONU, près de 60.000 civils ont fui les combats durant la seule dernière semaine. Le HCR réclame un accord de paix pour enrayer l’afflux de réfugiés.

Viols, pillages, enfants-soldats: même dans les camps où ils ont trouvé refuge, les civils ne sont pas à l’abri. Ils sont soumis à des pressions pour rejoindre les rangs des différentes factions armées.
Un accord de paix est difficile à trouver. Au cours de cette dernière semaine, les rebelles ont repris à l’armée toutes les positions qu’ils occupaient cet été. Pour tenter de protéger les civils, l’ONU a déployé 4500 de ses 17.000 casques bleus au Nord-Kivu.