DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Réforme a minima de la viticulture en Europe

Vous lisez:

Réforme a minima de la viticulture en Europe

Taille du texte Aa Aa

Les ministres de l’agriculture des 27 ont conclu ce mercredi un accord édulcoré pour faire face aux difficultés de la viticulture européenne et lui permettre de s’adapter à la concurrence des vins du Nouveau Monde. Ce texte obtenu à la majorité qualifiée, contre le Danemark et Malte, entrera en vigueur pour les vendanges de 2009.

Au terme des négociations, les ambitions initiales ont été revues à la baisse. Les pays producteurs dont la France, l’Espagne et l’Italie ont réussi à préserver certaines pratiques critiquables comme l’ajout de sucres pour augmenter le degré d’alcool.

La Commission européenne avait elle placé la barre très haut pour réformer le fonctionnement d’un marché qui absorbe chaque année 1,3 milliard d’euros du budget européen. Bruxelles aurait préféré utiliser ces crédits pour améliorer la qualité du vin européen de plus en plus délaissé par les consommateurs de l’Union au profit des importations.