DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grâce au gazoduc de la Caspienne, Moscou va diversifier ses approvisionnements gaziers en Asie

Vous lisez:

Grâce au gazoduc de la Caspienne, Moscou va diversifier ses approvisionnements gaziers en Asie

Taille du texte Aa Aa

A Moscou jeudi, la Russie, le Turkmenistan et le Kazakhstan ont signé le contrat de construction d’un gazoduc qui va permettre à Moscou de conserver sous son contrôle l’acheminement du gaz asiatique vers l’Ouest. Cet accord porte sur la construction d’un gazoduc qui acheminera autour de la mer Caspienne le gaz turkmène vers la Russie.
Long de 3.300 kms, et opérationnel en 2010, le nouveau gazoduc aura une capacité annuelle de 10 à 20 milliards de m3 et va aider la Russie à diversifier ses sources d’approvisionnements en gaz et à renforcer sa position de fournisseur principal de l’Europe.
Le monopole russe Gazprom a pesé de tout son poids pour conclure ce contrat de construction. Car Gazprom achète 50 milliards de M3 de gaz turkmène chaque année. En 2008 par exemple, il le paiera entre 120 et 150 dollars le mètre cube, pour le revendre plus tard 270 dollars en Europe occidentale.
Des voies alternatives existent à ce projet de gazoduc et notamment le projet Nabucco : un gazoduc proposé par l’Union européenne pour réduire sa dépendance vis-à-vis de Gazprom. Nabucco doit contourner le territoire russe pour porter le gaz asiatique en Occident via la Turquie et la Bulgarie.