DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Union européenne prête à piloter l'indépendance du Kosovo

Vous lisez:

L'Union européenne prête à piloter l'indépendance du Kosovo

Taille du texte Aa Aa

La Slovénie a confirmé implicitement que l’Union européenne entendait piloter le Kosovo vers l’indépendance malgré le nouveau désaccord intervenu mercredi entre Russes et Occidentaux à l’ONU. Les autorités slovènes qui prendront au premier janvier la présidence tournante de l’Union veulent faire de l’avenir de la province serbe, une question majeure de son mandat. Le ministre des Affaires étrangères de Slovénie Dimitrij Rupel n’a pas prononcé le mot “indépendance”, mais il y a fait clairement allusion en pensant plusieurs questions: “Qu’est ce qui nous attend désormais? sur quelles bases allons-nous travailler?” Il a affirmé que “l’Union européenne et le Kosovo doivent s’entendre sur ce qui va se passer désormais. Nous devons être raisonnables, mais certains processus ne peuvent pas être arrêtés.”

Une vingtaine de pays de l’Union sont prêts à reconnaître une indépendance du Kosovo sous surveillance internationale et ainsi fixer le statut de cette province à majorité albanophone gérée par l’Onu.

A Pristina, les leaders kosovars albanophones sont impatients de déclarer l’indépendance, comme le vice-président du parti démocratique du kosovo Fatmir Limaj qui a estimé que “le Kosovo est en train de revenir à la place qu’il occupait à l’origine en Europe. Il quitte le Conseil de sécurité pour rejoindre la famille européenne.

Au chevet du Kosovo, il y a désormais Bruxelles et Washington.” Reste l’opposition des Serbes du Kosovo qui manifestaient ce mardi à Mitrovica, contre l’indépendance. Leur allié russe continue lui de faire entendre ses critiques au sein du conseil de sécurité de l’ONU.