DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les fonds d'investissement des pays émergents au secours des banques victimes des subprimes

Vous lisez:

Les fonds d'investissement des pays émergents au secours des banques victimes des subprimes

Taille du texte Aa Aa

C’est devenu une habitude : dès qu’une grande banque d’affaires est victime de la crise des crédits immobiliers à risque et ses conséquences, elle est renflouée par l’argent frais d’un fonds d’investissement d’un pays émergent.
Mercredi, Morgan Stanley a annoncé l’arrivée du fonds chinois China Investment Corp, le bras financier du gouvernement chinois, à son capital à hauteur de 10%.
Le même jour, la deuxième banque d’affaires américaine annonçait aussi avoir provisonné dans ses comptes 6 milliards et demi d’euros à cause de la crise des subprimes, affichant une perte de 2,2 milliards d’euros pour le dernier trimestre de son exercice.
Les dépreciations d’actifs passées par les banques américaines dans leurs comptes pour cause de crise des subprimes se montent actuellement à 60 milliards de dollars et devraient atteindre 120 milliards en mars 2008.
Morgan Stanley est – en date – la dernière banque de taille importante renflouée par un fonds de pays émergent après Citigroup, Union des Banques suisses et un autre américain Bear Stearns, vicitmes elles aussi des subprimes et leurs conséquences.