DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Ouzbeks ont voté pour une présidentielle sans suspense

Vous lisez:

Les Ouzbeks ont voté pour une présidentielle sans suspense

Taille du texte Aa Aa

Les 16 millions d‘électeurs de cette ex-république soviétique d’Asie centrale vivent sous une chape de plomb et sont dirigés depuis 18 ans par Islam Karimov.

Le scrutin s’apparente à un simulacre de démocratie et le président est assuré d‘être largement réélu.

Les trois autres candidats sans envergure soutiennent tous la politique de Karimov. Aucun parti d’opposition n‘étant autorisé en Ouzbékistan où l’on compterait 5000 détenus politiques.

Le pays est montré du doigt par la communauté internationale depuis la répression d’une manifestation par le régime de Karimov en 2005 qui aurait fait plusieurs centaines de morts. L’Ouzbékistan, est néanmoins un état stratégique d’Asie centrale riche en gaz et en pétrole.

Dans ce contexte, le choix des électeurs apparait très limité et cet homme affirme “qu’il aime son président et qu’il apprécie sa manière de diriger le pays”.

Cette jeune femme dit aussi qu’elle “remercie Karimov pour la construction des mosquées et le développement des entreprises”.

Quelques journalistes présents dans la capitale Tachkent ont été témoin de nombreuses fraudes électorales. Certains électeurs ont voté plusieurs fois et d’autres ont glissé de nombreux bulletins dans les urnes.

Les résultats officiels de la réélection programmée de Karimov seront annoncés ce lundi.