DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Chine met sur pied un géant de l'automobile

Vous lisez:

La Chine met sur pied un géant de l'automobile

Taille du texte Aa Aa

C’est le résultat de la fusion entre les deux principaux constructeurs du pays, le numéro 1 SAIC Motor et son concurrent plus petit Nanjing Auto. Un colosse qui entend se mesurer aux géants de l’automobile mondiale. En rapprochant les deux constructeurs, Pékin espère mettre fin à la bataille que se livre les deux groupes d’Etat. SAIC et NAC s‘étaient en effet déchirés pour le rachat du britannique Rover.

Surtout, le gouvernement chinois souhaite que son nouveau champion national puisse concurrencer le n°1 mondial Toyota et Volkswagen sur un marché où les prévisions tablent sur la vente de 8 millions et demi de voitures en 2007.

Conséquence de cette fusion: Nanjing Auto met fin à sa co-entreprise déficitaire avec Fiat, l’une des rares à ne pas s‘être imposées sur le deuxième marché automobile mondial. Mais le constructeur italien va maintenir sa coopération avec son partenaire chinois dans les véhicules commerciaux et le secteur des composants.