DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Serbie lie son avenir européen à la question du statut du Kosovo

Vous lisez:

La Serbie lie son avenir européen à la question du statut du Kosovo

Taille du texte Aa Aa

La Serbie menace de retarder son intégration à l’Union européenne si les Occidentaux reconnaissent l’indépendance du Kosovo. C’est la position ferme que doit adopter aujourd’hui le parlement serbe. Une résolution soutenue par le Premier ministre Vojislav Kostunica et par le président Boris Tadic. Le texte précise que les accords internationaux signés par la Serbie, y compris l’accord de stabilisation et d’association avec l’Union, sont liés au maintien du statut actuel du Kosovo.

Début novembre, Belgrade avait paraphé cet accord à Bruxelles. Premier pas vers son intégration. L’Union a proposé à la Serbie une adhésion rapide en échange du règlement du statut de la province serbe. Proposition rejetée par les Serbes dans cette résolution du parlement.

Belgrade a accordé au Kosovo une large autonomie, mais refuse toujours l’idée d’indépendance. De leur côté, les leaders kosovars albanophones prévoient de se proclamer indépendants début 2008 et sont soutenus dans ce projet par de nombreux pays occidentaux.

La résolution du parlement serbe rejette aussi le plan de l’Union d’envoyer une mission civile au Kosovo. Sur ce point comme sur la question de l’indépendance de la province, Belgrade peut compter sur le soutien de la Russie, très ferme la semaine dernière au Conseil de sécurité de l’ONU.