DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rivalité Kibaki - Odinga pour le poste de président du Kenya

Vous lisez:

Rivalité Kibaki - Odinga pour le poste de président du Kenya

Taille du texte Aa Aa

Quatorze millions de Kenyans sont invités à se rendre aux urnes, ce jeudi. Il s’agit d‘élections générales, qui doivent désigner le président de la République, mais aussi les membres du parlement et les représentants d’assemblées locales.

Les bureaux de vote fermeront à 15 heures (heure de Bruxelles). La mobilisation semble importante, à en juger par les nombreuses files d’attente devant les centres électoraux. Des milliers d’observateurs nationaux et internationaux sont déployés. Présence massive, également, des forces de l’ordre.

Il faut dire que ce pays d’Afrique de l’est, un peu plus grand que la France, est souvent le théâtre de violences en période d‘élections. Mais cette année, les troubles ont été moins meurtriers que ces dernières décennies.

Le scrutin présidentiel s’annonce serré, avec d’un côté, le chef de l’Etat sortant, Mwai Kibaki, au pouvoir depuis 2002. Agé de 76 ans, il mise sur les bons résultats économiques obtenus durant son mandat. Le pays affichait un taux de croissance de 5% en 2006, et au moins autant cette année. De quoi satisfaire les bailleurs de fonds internationaux. Durant la campagne, Mwai Kibaki a donc prôné la continuité.

Naturellement, son principal adversaire, Raila Odinga, 62 ans, invoque un nécessaire changement pour le Kenya. Leader du Mouvement démocratique orange (ODM), il avait soutenu Kibaki lors de son accession au pouvoir en 2002. Depuis, les deux hommes se sont brouillés. Odinga soupçonne le président sortant d’orchestrer des fraudes électorales pour être réélu. Les deux candidats à la présidence étaient au coude-à-coude dans les derniers sondages. Les premiers résultats ne seront pas publiés avant demain.