DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Toujours plus de morts dans les violences au Kenya

Vous lisez:

Toujours plus de morts dans les violences au Kenya

Taille du texte Aa Aa

Les émeutes se répandent à la vitesse d’une traînée de poudre à travers le Kenya. Au lendemain de la proclamation de la victoire de Mwai Kibaki à l‘élection présidentielle, les affrontements avec les forces de police ou entre clans rivaux se sont multipliés, de la région frontalière de l’Ouganda, dans l’ouest, au port de Mombasa, dans l’est, en passant par la capitale, Nairobi.

Le bilan des victimes a donc continué de s’alourdir : dans le plus grand bidonville de Nairobi, on compte déjà une quarantaine de morts. Ce bidonville est un fief du chef de l’opposition Raila Odinga, qui rejette le résultat de la présidentielle en dénonçant des fraudes d’au moins 300.000 voix. “La démocratie coûte cher, a déclaré ce lundi Raila Odinga. Mais nous sommes prêts à payer le prix fort pour libérer notre pays des chaînes avec lesquelles nous ont attachés les dictateurs, qui ne respectent pas les droits du peuple”. A Kisumu, autre bastion de l’opposition dans l’ouest du Kenya, une cinquantaine de corps portant des marques de balles ont été transportés à la morgue. Mwai Kibaki a été investi dimanche pour un second mandat présidentiel de cinq ans, juste après l’annonce de sa victoire par la commission électorale.

La police a interdit tout rassemblement à Nairobi ce lundi mais le chef de l’opposition appelle à une “action de masse pacifique”, selon son expression, pour ce jeudi.