DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Calme relatif au Kenya après une semaine d'émeutes

Vous lisez:

Calme relatif au Kenya après une semaine d'émeutes

Taille du texte Aa Aa

Au moins 259 personnes ont été tuées dans le pays depuis jeudi dans les violences inter-ethniques qui ont accompagné la réélection du président Mwai Kibaki. Hier, dans son message du nouvel an, le président a appelé les Kenyans à la réconciliation, il a affiché sa détermination à enrayer les violences en ayant recours à la force.

Alors que Mwaï Kibaki doit s’exprimer jeudi, son rival Raila Odinga a appelé à une grande marche pacifique le même jour, pour dénoncer des fraudes électorales massives. Ce rassemblement a été interdit par le pouvoir.

La communauté internationale, notamment L’Union européenne, Londres et les Nations Unies ont lancé un appel au calme parmi la population et les forces de l’ordre en exhortant les deux camps rivaux à dialoguer.

Les Etats Unis qui avaient dans un premier temps félicité le président Kibaki ont fait marche arrière en se déclarant très inquiets du déroulement du scrutin. Enfin, En attendant un retour au calme, plusieurs capitales européennes, Washington mais aussi Ottawa déconseillent à leurs ressortissants de se rendre au Kenya.