DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La communauté internationale lance un appel au dialogue au Kenya

Vous lisez:

La communauté internationale lance un appel au dialogue au Kenya

Taille du texte Aa Aa

Les émeutes meurtrières qui ont accompagné la réélection du président Mwai Kibaki ont fait au moins 185 morts depuis jeudi.

Les partisans de son rival malheureux Raila Odinga dénoncent des fraudes électorales. Des accusations démenties par le camp Kibaki. Dans son message du nouvel an, le président a appelé les Kenyans à la réconciliation, il a affiché sa détermination à enrayer les violences en ayant recours à la force.

L’Union européenne, Londres et les Nations-Unies lancent de leur côté, un appel au calme parmi la population et les forces de l’ordre et exhortent les deux camps rivaux à dialoguer.

Une façon d’augmenter la pression sur le président Mwai Kibaki, alors que les suspicions de fraude électorale demeurent. Même Washington exprime finalement des doutes. D’après son ambassadeur à Nairobi, “il y a eu de toute évidence de sérieuses anomalies, notamment des délais disproportionnés pour obtenir les résultats.” Il ajoute qu’“il semble aussi que certains documents ont été maquillés et le dépouillement n’a pas été complètement transparent et responsable.”

Dans certaines villes, comme à Nairobi, les violences entraînent des difficultés d’approvisionnement. En attendant un retour au calme, plusieurs capitales européennes, Washington et Ottawa déconseillent à leurs ressortissants de se rendre au Kenya.