DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Kenya : Plus de 300 personnes victimes des violences interethniques

Vous lisez:

Kenya : Plus de 300 personnes victimes des violences interethniques

Taille du texte Aa Aa

Ce mardi encore au moins 35 membres de la tribu Kikuyu, dont est issu le Président Kibaki, ont été brûlés vifs dans une église près d’Eldoret, dans l’ouest du pays. Selon la Croix Rouge, les violences qui secouent le pays depuis la réelection controversée du président sortant ont en outre fait 70000 réfugiés.

Certains parlent de “nettoyage ethnique” dans la vallée du Rift, fief de l’opposant Raila Odiga, issu d’une tribu minoritaire et qui conteste la présidentielle. Le responsable du Forum musulman pour les droits de l’Homme estime que “C’est un scénario très, très effrayant. Des centaines de personnes tuées en si peu de temps c’est très inquiétant. On assiste à une escalade de la violence qui nous mène à la guerre civile. On ne peux pas parler d’autre chose que de guerre civile dans une telle situation”, souligne Al Amin Kimathi.

Le gouvernement maintient la censure et interdit toute manifestation mais l’opposition, qui conteste la validité des élections générales du 27 décembre, appelle à un grand rassemblement ce jeudi. Après avoir estimé que les élections s‘étaient bien déroulées, et tandis que l’opposition dénonce des fraudes électorales, les observateurs internationaux appellent à un nouveau décompte des voix. En attendant Nairobi, la capitale, peine à retrouver son calme.