DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les autorités colombiennes ont-elles retrouvé le petit Emmanuel ?

Vous lisez:

Les autorités colombiennes ont-elles retrouvé le petit Emmanuel ?

Taille du texte Aa Aa

La mère et le frère de l’otage des FARC Clara Rojas ont été soumis à un test ADN. L’objectif est de vérifier l’identité d’un enfant présenté comme Emmanuel, le fils de Clara né en captivité. Emmanuel, était censé être libéré par les FARC en même temps que sa mère et un troisième otage. Mais le président colombien a provoqué un coup de théâtre en affirmant qu’il n‘était plus aux mains de la rébellion.

“Un enfant, confié depuis plus d’un an à un foyer de l’enfance à Bogota, présente en effet des similitudes avec Emmanuel”, explique son oncle Ivan Rojas. “Il a été blessé au bras et il est aussi âgé de trois ans. Il ne manque plus que la preuve finale, l’ADN.”

Des experts colombiens ont donc été envoyés à Caracas pour faire la lumière sur cette énigme devenue une affaire d’Etat en Colombie. A l’institut colombien du bien-être familial, où aurait été confié l’enfant, un des docteurs, Rosario Neira, revient sur les conditions dans lesquelles il a été recueilli : “Un homme qui disait être son oncle, l’a amené. Il a dit qu’il était maltraité, que ses parents étaient morts, et il l’a laissé ici”.

Clara Rojas, l’assistante d’Ingrid Bétancourt, a été enlevée il y a 6 ans en même temps que l’ancienne candidate à la présidentielle. La perspective de sa libération a soulevé un immense espoir. A présent chacun se rejette la responsabilité de l‘échec du processus de libération. Les adversaires du président Alvaro Uribe lui reprochent d’avoir dynamité le processus avec ses déclarations.