DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'indien Tata Motors, favori pour le rachat de Jaguar et Land Rover à l'américain Ford

Vous lisez:

L'indien Tata Motors, favori pour le rachat de Jaguar et Land Rover à l'américain Ford

Taille du texte Aa Aa

Le constructeur automobile américain Ford a débuté des négociations exclusives avec l’indien Tata Motors concernant la vente potentielle des marques Jaguar et Land Rover. Si cette transaction aboutissait, elle constituerait une grande première. On a du mal encore en Occident à imaginer un constructeur indien propriétaire de marques telles que Jaguar et Land Rover.

“Si on avait été racheté par un fonds d’investissement, ils auraient juste voulu nous revendre au meilleur prix, affirme un salarié de Land Rover en Grande Bretagne, et ç‘a aurait été la fin pour nous tous”.

La valeur des constructeurs automobiles indiens va tripler d’ici à 2016 et doubler d’ici 2010, expliquant l’extrême vigueur du marché domestique du sous-continent. Tata Motors n‘était pas le seul candidat : son rival indien Mahindra avait fait acte de candidature et certainement plusieurs fonds d’investissement aussi. Les candidats ont mené avec Ford mais aussi les syndicats et les pouvoirs publics britanniques, des discussions sur le maintien de l’emploi notamment.

Le rachat des deux marques britanniques par Tata, marquerait une étape importante dans le développement des grands groupes industriels indiens en Europe, après le rachat de Arcelor par la famille Mittal et celui du sidérurgiste anglo-néerlandais Corus par Tata Steel, un autre champion de la holding détenue par l’homme d’affaires indien Ratan Tata.