DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La manne pétrolière est au plus haut

Vous lisez:

La manne pétrolière est au plus haut

Taille du texte Aa Aa

La manne pétrolière augmente pour les pays producteurs, à mesure qu’augmentent les cours du baril de brut, coté à New York ou à Londres. Le baril de brut léger américain a dépassé mercredi les 100 dollars : pour un record historique puisque son dernier pic datait d’avril 1980. Et même s’il a reculé ensuite, le cours du baril de brut léger américain se situait encore jeudi à plus de 99 dollars : comparé à 50 dollars et 48 cents, le niveau atteint le 18 janvier 2007 il y a moins d’un an.

Les pays exportateurs regroupés au sein de l’Opep, assurent que l’offre de brut est suffisante sur les marchés mais en laisant inchangée leur production, ils s’exposent à une baisse de la consommation consécutive à la hausse des cours mais aussi et surtout au ralentissement de l’activité économique. En attendant, la rente pétrolière permet aux fonds d’investissements des producteurs du golfe persique de placer les pétro-dollars à l‘étranger. Les fonds publics et privés du Moyen Orient totaliseraient plusieurs milliers de milliards de dollars d’investissements dans les économies occidentales.

“C’est assez compréhensible ce qui se passe actuellement, explique un analyste du marché, compte tenu des problèmes au Nigéria qui vont probablement continuer. Je ne vois aucun signe d’apaisement dans la région du delta du Niger. Et bien sur, l’assassinat au Pakistan, même si ce pays ne produit pas de pétrole, soutient les tensions du marché pétrolier”.

Les compagnies pétrolières occidentales ont réalisé des profits historiques depuis la hausse des cours en 2005, mais aujourd’hui, la baisse des marges dans le secteur du raffinage et le coût toujours plus élevé des projets d’exploitation réduisent leurs profits.