DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Pakistan attend l'arrivée des enquêteurs de Scotland Yard

Vous lisez:

Le Pakistan attend l'arrivée des enquêteurs de Scotland Yard

Taille du texte Aa Aa

Ils vont tenter de comprendre ce qui s’est passé à Rawalpindi le 27 décembre dernier, jour de l’attentat suicide qui a couté la vie à Benazir Bhutto. Leur tâche s’annonce difficile tant les erreurs de procédures et de traitement des preuves ont été nombreuses. Parmi le peu d‘éléments probants à leur disposition une nouvelle vidéo de l’attentat rendue publique ce jeudi.

Grâce à une caméra embarquée sur sa voiture, on aperçoit Benazir Bhutto saluer ses partisans, puis disparaitre subitement dans la voiture, juste avant l’explosion. Selon la version officielle diffusée 24h seulement apres l’attentat, c’est Al-Qaïda qui aurait orchestré la mort de Benazir Bhutto. Cette dernière serait morte en heurtant le toit du véhicule alors qu’elle esquivait les balles de son agresseur.

Une version contredite par les membres du parti de Benazir Bhutto. Selon eux, leur leader est morte d’une balle dans la tête, tirée par des proches du pouvoir ou des services du renseignement pakistanais.

Le président Pervez Musharraf est même considéré par l’opposition comme l’instigateur de l’attentat.

Il faudra donc à Scotland Yard démèler le vrai du faux, sans autopsie, sans preuve flagrante, et sans aide réelle du gouvernement pour qui l’enquête est sans doute un moyen d’apaiser les tensions.