DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Primaires aux Etats-Unis : six mois pour désigner les finalistes

Vous lisez:

Primaires aux Etats-Unis : six mois pour désigner les finalistes

Taille du texte Aa Aa

Plus qu’une course à la présidence, c’est un marathon qui débute ce 3 janvier. En réalité, il a même commencé il y a un an, chacun des quinze candidats en lice ayant dû se lancer très tôt dans une chasse aux soutiens et aux financements.

La saison des primaires inaugurée ce jeudi va s‘étaler sur six mois. Etat par Etat, les Américains vont élire leurs délégués. Et ce sont eux qui désigneront celui ou celle qui défendra les couleurs de chaque parti pour l‘élection présidentielle, le point d’orgue étant le Super Tuesday du 5 février. Les primaires se tiendront alors simultanément dans 22 Etats.

L’Iowa est donc le premier Etat où les candidats, qui se sont déjà rodés à l’exercice des joutes télévisées, testent leur popularité.

Côté démocrate, huit personnalités sont actuellement en lice, les trois plus médiatisés étant Hillary Clinton, le jeune sénateur de l’Illinois Barak Obama et l’ex-sénateur de Caroline du Nord John Edwards.

Côté républicain, ils sont sept à espérer devenir les finalistes de demain à l’issue d’un processus long et sinueux fait de primaires ou de caucus au sein de chaque parti et dans chaque Etat.

Là aussi, trois favoris se distinguent à l‘échelle nationale : le pasteur baptiste Mike Huckabee, le milliardaire mormon Mitt Romney et l’ancien maire de New-York Rudie Giuliani, talonné par le sénateur John McCain.

Le processus de sélection dans chaque camp aboutira à la fin de l‘été. Les deux finalistes et leurs partenaires pour la vice-présidence seront officiellement désignés par les délégués démocrates et républicains lors des Conventions nationales des partis, respectivement fin août et début septembre. S’ensuivra une dernière ligne droite effrénée jusqu’au jour du scrutin, le quatre novembre. Là encore, un vote indirect, puisque les Américains élisent de grands électeurs élisant à leur tour le président. Un système alambiqué pour un résultat parfois approximatif. En témoigne l‘élection de George Bush en 2000 avec 500.000 voix de moins qu’Al Gore.