DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La crise des déchets s'aggrave à Naples et dans sa région

Vous lisez:

La crise des déchets s'aggrave à Naples et dans sa région

Taille du texte Aa Aa

De nouvelles échauffourées ont opposé les forces de l’ordre et des manifestants qui voulaient empêcher la réouverture d’une décharge à Pianura dans la périphérie ouest de la ville. Il y a eu trois blessés. La décharge est fermée depuis 1996.

Un manifestant n’a pas hésité à braver la police en affirmant qu’il resterait ici quoiqu’il arrive et que les policiers devraient l’en déloger pour pouvoir passer.

Plus de 110 000 tonnes d’ordures sont disséminées dans Naples et la région de la Campanie. les ordures n‘étant plus ramassées depuis la fin 2007 en raison de la saturation des décharges. Et la situation empire chaque jour avec 800 tonnes supplémentaires.

D’autres manifestants ont également bloqué des stations de métro pendant plusieurs heures ou des routes menant aux écoles. Certaines sont restées fermées ainsi que cinq facultés, les enseignants ne voulant pas prendre de risque face au manque d’hygiène. D’autres ont ouvert après un nettoyage opéré par le genie militaire.

Ce chauffeur explique ainsi qu’il n’y avait personne dans son bus scolaire et qu’il ne voulait pas prendre la responsabilité de conduire les enfants à l‘école.

A l’image de cette mère, des parents ont refusé d’envoyer leurs enfants à l‘école par crainte de maladie ou de blessures avec les immondices estimant que les rues étaient empoisonnées.

La crise devient même politique. Romano Prodi a convoqué son ministre de l’environnement pour trouver des solutions alors que l’opposition de droite demande des comptes. La majorité de centre-gauche et l’Union européenne exigent également des mesures urgentes et aussi des solutions à long terme.