DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Plaidoyer de la Slovénie en faveur de la Serbie

Vous lisez:

Plaidoyer de la Slovénie en faveur de la Serbie

Taille du texte Aa Aa

La Slovénie, qui a pris la présidence de l’Union européenne le 1er janvier a présenté à la Commission ses priorités, parmi lesquelles le rapprochement avec la Serbie. Et pour aider Belgrade à pouvoir signer enfin son accord d’association avec l’Europe, le chef de la diplomatie slovène propose de mettre sur pied un groupe de travail spécial.

“En ce qui concerne la Serbie, nous avons décidé de créer une task force spéciale. Le but de ce groupe de travail serait d’accélérer les progrès et la marche de la Serbie vers l’Union européenne.”

Le commissaire à l’Elargissement Olli Rehn s’est, lui, borné à rappeler les obligations de Belgrade, la principale étant une pleine coopération avec le Tribunal Pénal pour l’ex-Yougoslavie :

“Il est essentiel que la Serbie fasse tout ce qui est en son pouvoir pour arrêter et transférer les fugitifs restants. Cela a été, reste et restera la condition essentielle à la signature de l’accord de stabilisation et d’association avec la Serbie.”

Ex-république yougoslave, la Slovénie entend servir de pont entre l’Europe et les Balkans occidentaux. Elle cherche aussi à éviter que la Serbie ne se détourne de l’Union au moment où le Kosovo est en passe de déclarer son indépendance, avec l’assentiment de nombreux Etats-membres.