DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Visite contestée de George W. Bush en Israël et dans les territoires palestiniens

Vous lisez:

Visite contestée de George W. Bush en Israël et dans les territoires palestiniens

Taille du texte Aa Aa

George W. Bush n’est pas le bienvenu en Israël, en tout cas dans une colonie juive de Jérusalem-Est où des activistes de l’extrême droite sont mobilisés pour la poursuite de la colonisation. Ils dénoncent la venue du président américain qui doit arriver dans la matinée.

Objectif de sa mission de trois jours au Proche-Orient : relancer les négociations de paix, au point mort depuis la conférence d’Annapolis fin novembre. George W. Bush estime que “la première des choses est de présenter une vision de sorte qu’il puisse y avoir un Etat palestinien une fois que les exigences de la Feuille de route auront été remplies.” D’après lui, “ce qu’il faut pour aboutir à un accord de paix dans ce conflit qui dure, ce sont les contours d’un Etat qui doivent être clairement définis.”

La visite du président américain est en tout cas l’occasion de renouer le dialogue. Les dirigeants israélien Ehud Olmert et palestinien Mahmoud Abbas ont convenu ensemble, dès mardi à Jérusalem, d’accélérer les discussions en vue d’un accord de paix. Ils ont listé les points à aborder : le sort de Jérusalem, la colonisation, les réfugiés ou encore les frontières.

A Gaza, aux mains du Hamas, la venue de George W. Bush, vu comme un allié inconditionnel d’Israël, suscite la contestation. De son côté, l’Etat hébreu a renforcé sa sécurité pour cette première visite du président américain depuis son élection.