DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Forte mobilisation à Naples contre la crise des déchets

Vous lisez:

Forte mobilisation à Naples contre la crise des déchets

Taille du texte Aa Aa

Ils sont environ 10.000 à avoir défilé hier soir, indignés par l’amoncèlement des détritus dans les rues. Résultat d’un problème chronique depuis 14 ans. Une manifestante s’insurge: “Dans nos quartiers, nous avons des enfants qui ont le cancer.” Les déchets entassés dans les décharges sans être triés génèrent une pollution qui expliquerait le taux anormalement élevé de certains cancers dans la région.

Ces manifestants ont exprimé leur ras le bol vis-à-vis des autorités, en déversant des ordures devant le bâtiment où travaillera le commissaire nommé par le gouvernement arrivé hier à Naples pour régler la crise.

Leur attitude n‘étonne pas Roberto Saviano, l’auteur de “Gomorra” placé sous protection: “Pourquoi la population se rebelle-t-elle à Naples et pas en Lombardie? elle le fait à naples parce qu’elle n’a pas confiance dans les institutions,” explique-t-il. D’après lui, “les gens ont peur que l’ouverture d’une nouvelle décharge ne serve pas à stocker ce qu’on leur a dit, mais ce que la Camorra décide.”

La mafia napolitaine reste impliquée dans le système des déchets, et ce malgré la mobilisation des autorités locales et nationales depuis 14 ans pour y mettre fin.
Pendant ce temps, dans la région, les habitants ont décidé d’agir. Un riverain explique: “On nettoie les rues et les enfants nous aident autant qu’ils le peuvent, on veut montrer que l’on a du sens civique et que nous ne sommes pas la Camorra.”

La Camorra dispose grâce au système des déchets d’une activité très lucrative. Elle lui rapporterait six milliards d’euros par an.