DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Irlande du Nord, interlocuteur sans intermédiaires de la Commission européenne

Vous lisez:

L'Irlande du Nord, interlocuteur sans intermédiaires de la Commission européenne

Taille du texte Aa Aa

Les Premier ministre et vice-Premier ministre du gouvernement biconfessionnel ont rendu visite au président de la Commission et salué une nouvelle ère de coopération entre la province et l’Union européenne. Pendant des années, ce dialogue s’est fait via le gouvernement britannique. Alors que Bruxelles promet plus d’un milliard d’euros d’aide d’ici 2013, le Premier ministre protestant Ian Paisley n’a pas caché son triomphalisme : “J’apprécie énormément le bon travail qui a déjà été fait par la task force mise en place pour nous aider. Grâce à la Commission, aux commissaires que nous avons rencontré et ceux que nous allons rencontrer, qui nous encouragent, nous avons trouvé les portes de l’Europe ouvertes.”

En 20 ans, l’Europe a déjà consacré 2,2 milliards d’euros à l’Irlande du Nord. Après avoir retrouvé la paix et s‘être enfin doté d’un gouvernement stable, l’Irlande du Nord veut faire décoller son économie. Seul désaccord avec Bruxelles : le mode de ratification du Traité de Lisbonne. Les dirigeants nord-irlandais plaident pour un référendum au Royaume-Uni.